USMM - Athlétisme
USMM  - Athlétisme USMM  - Athlétisme
USM Malakoff  - Athlétisme



Résultats individuels USMM

Tous les résultats de chaque athlète classés par performances.
Merci de nous signaler les éventuelles omissions ou erreurs.

Résultats individuels USMM


RECHERCHE




BULLETIN D'INFO N°11

Version papier disponible au siège de l'USMM, à la médiathèque et au stade Marcel Cerdan



LES NEWS

Animation à Malakoff

16/05/2018 - Hervé Meraville

Meeting André Motard

16/05/2018 - Hervé Meraville

PLAN MAI 2018

30/04/2018 - Frédéric Guillot

Les Championnats de France de Marathon 2018 à Albi




Les Championnats de France de Marathon 2018 à Albi
Après une semaine tumultueuse au niveau SNCF changement de billets et autres nous avons rendez-vous, Serge Eric et moi devant le quai de notre train en Gare Montparnasse à 6h45 du matin.
Je retrouve mes compagnons de cette passionnante aventure, personne ne manque à l’appel...
Je leur apprends que la correspondance est annulée entre Toulouse et Albi mais il y aurait éventuellement un bus dont la correspondance est de 5’ après notre arrivée. Après un voyage tranquille nous nous précipitons vers la sortie pour aller à la gare des cars et prendre in extrémiste le bus pour Albi. Arrivé à Destination nous trouvons l’hôtel facilement, nous posons nos affaires, décidons qui dort avec qui ?  Le seul ronfleur étant Eric il ira dans la chambre tout seul, Serge et moi partagerons la notre. Nous décidons d’aller au centre ville, manger,  après une belle ballade nous trouvons enfin un resto d’ouvert mais c’était cher et pas top, tant pis direction les dossards de l’autre côté de la ville, courageux on prend le bus, à l’arrivée le premier constat fut que nous étions assez peu nombreux à participer au national 400 environs en comptant les filles. Une fois les dossards en poche retour à l’hôtel pour se reposer. Après une sieste d’une heure, je vais faire un footing avec Eric de 15/20’ petit décrassage de la journée et de rappeler à nos jambes que demain nous avons besoin d’elles ; douche et hop direction le petit italien près de l’hôtel pour dîner, et là, on se régale par rapport au midi les pates sont succulentes...à 21h tout le monde dort. 5h55 nous nous levons pour prendre notre petit déjeuner, la nuit a été plutôt bonne pour chacun d’entre nous, les stratégies se mettent en place Sergio partira devant comme d’habitude moi n’étant pas au top physiquement je suivrai le meneur d’allure 3h (qu’il n’y aura pas) et Éric veut tenter de rester avec moi bref on va sur la ligne de départ en footing à 3km de notre hôtel.
je m’échauffe encore un peu avec Éric et nous nous installons dans notre sas ! Premier  constat pas de meneur d’allure de 3h ! Bon pas trop grave je vais suivre ma fcm 150 pulses pour être à 14,2km/h. Soudain s’agite une horde de photographes autour de nous ?!  Ils prennent Eric pour Yohann Diniz ! Les cons ! Nous partons enfin, Serge prend les devants dans un groupe avec Dominique
Chauvelier, Eric et moi trouvons un groupe de 6/7 coureurs dont je connaissais 2 gars de la région parisienne qui avaient des chronos similaires au miens les 5 premiers kilomètres se passent dans la vieille ville d’Albi et ensuite très vite on se retrouve en pleine campagne sans spectateur, dans notre groupe tout va bien je discute avec les 2 gars que je connaissais tout en surveillant Eric qui reste concentre et qui ne parle pas .Vers le 18éme km nous croisons les premiers car on doit faire un demi tour entre le 21 et 22eme km, la première femme est seule mais elle est à vive allure avec une magnifique foulée 2h39 à l’arrivée chapeau bas madame. Nous croisons l’ami Sergio qui a ce moment de la course a 3’ d’avance sur nous il passe en 1h27 au semi et nous 1h30’17 ( les 17 secondes seront importantes pour moi pour la suite hélas) un peu en retard sur le tableau de marche, Éric ayant un peu lâché je décide de récupérer le retard avec un des gars du groupe, les autres ayant tous lâchés un par un, 4’08 par kilomètre jusqu’au 27eme et une belle remontada mais à ce moment là mon cardio s’affole 158
Puis 160 je me calme car je sais que si je continue je vais exploser et je laisse mon pote partir non sans mal…Au 30eme Km je passe en 2h07’30 pile poil pour être en 3h. Sergio, quant à lui est encore devant mais plus très loin 2h05’45 je n’ai plus de nouvelle d’Eric mais je sais qu’il va tenir... mais jambes deviennent lourdes et la foulée étriquée au 31/32eme au loin je vois Sergio en pleine déconfiture, les crampes l’ayant rattrapées il alterne course/ marche, quand j’arrive près de lui je l’encourage et je lui dis de rien lâcher pour le classement par équipe et je file car je suis toujours dans les temps pour les moins de 3h, de voir Sergio et de le passer ça me booste et j’enchaîne des bons kilos 4’11 4’10 jusqu’au 37eme et là se trouve une belle petite côte, mes quadriceps et mes ischios sont en feux, je n’écoute pas mon corps qui me dit «stop » je monte cette cote tête baissée sans regarder devant, je double plusieurs gars qui marchent ou courent comme des zombies je passe le kilo en 4’25 c’est cool je ne perds pas grand chose , le souci c’est que je n’ai plus rien dans les jambes et je n’arrive pas à relancer chaque pas devient un enfer, je suis seul et je me bats contre moi-même, j’ai simplement mal aux jambes et je n’avance plus 4’25 et encore 4’25 c’est qu’ au 40 éme Km que je me réveille grâce à un gars qui vient de l’arrière et je prends sa foulée jusqu’au bout, le problème c’est que je ne m’aperçois pas du chrono et au lieu de sprinter dans le dernier kilo je reste avec lui 4’15 le 41eme km et 4’12 le dernier (j’étais à 3’50 à st trop) le problème à Albi c’est qu’ on ne voit le chrono qu’à  100m de l’arrivée et quand enfin je le vois 2h59’50 il me reste 100m a faire et je ne suis pas Usain Bolt... les boules à l’arrivée 3h00’07 ça reste un bon chrono pour mon niveau mais un goût d’amertume et d’inachevé au final qui me laisseront des regrets ; la météo était idéale mais dès mon arrivé la pluie s’est mise à tomber comme « vache qui pisse » je décide d’aller au plus vite me changer dans le gymnase en attendant mes 2 acolytes qui arriveront ensemble une poignée de secondes les séparant 3h08’27 pour Serge et 3h08’32 pour Éric qui bat son RP de 3 minutes bravo ! 
Au moment où Eric est entrain de reprendre son souffle il est littéralement terrassé par des crampes et s’écroule au sol, heureusement Sergio avait encore quelques cachets de sportenine que je lui donne rapidement 10’ plus tard oubliées les crampes nous voilà reparti sous une pluie battante à l’hôtel à 3km du départ ou le gérant nous a gentiment garder la chambre pour pouvoir prendre la douche, les 3km furent très long avec des démarches robotiques qui auraient pu faire rire les habitants locaux mais complètement absents pendant la course et après la course une vrai ville fantôme. La douche fut salutaire pour nous 3, direction la gare pour prendre un bus avec des gars du club de houilles et de quelques parisiens coureurs... à 21h08 Montparnasse ça y est l’aventure est terminée tout le monde rentre chez lui non sans mal la tête plein de souvenirs... Merci Eric Serge l’USM Malakoff d’avoir participé à ce merveilleux week end ✌️
Résultats officiels 
10eme équipes vétérans des championnats de France
16eme toutes catégories confondues
30eme M2 et 115eme toutes catégories en 3h00’07 Frédéric Boyer
58eme M2 et 165éme toutes catégories en 3h08’27 Serge Agasseau 
59eme M2 et 166éme toutes catégories en 3h08’32 Eric Verger 

[Photos]album:512250

Rédigé par Frédéric Boyer le Lundi 30 Avril 2018



Nouveau commentaire :



À L'AFFICHE

Meeting André Motard 2018

Meeting André Motard 2018