USMM - Athlétisme
USMM  - Athlétisme USMM  - Athlétisme
USM Malakoff  - Athlétisme

'BREVE' des 10km de Vincennes

Mais qu'est-ce qui se passe dans ma petite tête en ce jour béni?



1903: 1° course des midinettes. Le public n'a pas encore dans l'oeil la silhouette de la femme faisant du sport ; les efforts des concurrentes étaient inconnus, et beaucoup semblèrent laides de geste
1903: 1° course des midinettes. Le public n'a pas encore dans l'oeil la silhouette de la femme faisant du sport ; les efforts des concurrentes étaient inconnus, et beaucoup semblèrent laides de geste
Ce dimanche 3 Février 2008 10h45 restera dans les annales pour ma petite personne!
Je n'ai pas tous les chronos/km car ceux-ci étaient mal indiqués.
Mais commençons par le début :
Arrivée sur place en voiture... Houlala, impossible de trouver une place, on tourne on tourne le stress monte, monte avec l'heure qui tourne, tourne elle aussi. Aux abords du château, toujours pas de place et il est 9h45 passé!

Finalement, on rentre dans une contre-allée réservée au parking voiture, pas de place, mais à la guerre comme à la guerre ; de lourdes barrières bloquent 5-6 places... Les muscles tendus on soulève l'affaire et une fois le créneau terminé, on se rend à l'évidence : nous sommes loin et il est tard donc on prend tout notre bardât et puis tant pis on ne reviendra pas se changer après l'échauffement : va falloir déposer ses couches duveteuses à la consigne et j'imagine déjà le temps perdu, et le froid ne plus me lâcher durant l'échauffement...
Voiture garée, Alain et moi nous dirigeons à vive allure direction le retrait des dossards. Nous y rencontrons quelques clubistes! Tous en profitent pour faire une pause pipi... Pas les conditions idéales pour moi prude jeune fille... Alors je trace.

9h55 : RETRAIT DES DOSSARDS : ARGGGGGGGGGGGG!!!! C'est quoi cette file d'attente? On se croirait à la Poste. La galère commence bien 100m avant l'entrée pour se poursuivre insidieusement en sous-sol.

10h05 :Je profite d'être au chaud pour me trouver un petit coin et ainsi me dépouiller de mes multiples couches tout en pensant à installer ma puce sur mes Zoom milers (spéciale dédicace à Sergio qui a omis cette étape!).

10h15 : Aller Hop, en tenue, sac poubelle floqué jogging international sur les épaules je me pointe en consigne.

10h20 : Repérage rapide des 2 sas de départ afin de ne pas commettre de bourde.
Echauffement fugace me permettant de reconnaitre la partie cruciale du parcours : les 500 derniers mètres jusqu'à l'arrivée.

10h35 : A la vue du nombre déjà conséquent de "boxés", je décide de me faire parquer.
10-15 bonnes minutes passent à coup de "il fait froid, mais serrés on est au chaud" "t'aurais pas vu Jérôme" "Hep, les N° supérieurs à 800 c'est derrière", "Avec un tel départ, je risque pas de faire les minima"... J'en passe et des meilleures; bref soulée avant l'heure et oooooohhhhh, libération le coup de feu salvateur.

DEPART : Ca chute, ca chute devant moi, un rude souvenir Isséen me revient en mémoire, alors là pas de pitié : j'écarte les bras et me rabats vers une barrière : si on me bouscule, je me rattraperai à une barrière... Mais pas vu le VTT cadenassé à cette dernière. Je me prend la roue dans les jambes mais évite le pire.

RECOUPEMENT DES 2 DEPARTS : Joli recoupement qui se passe sans encombre malgré mes craintes. Pas de bouchon.
Et là je me met dans un bon rythme à l'affut du premier km (je vois à cet endroit Réjane puis Gé et Vincent)...
Bon, bon ça me semble long tout cela, le 1°km il arrive quand? Je regarde mon chrono...
OUPS; 6'20"... Ben c'est que je suis bien...Je m'explique: j'ai fais plus de 1500m et pense n'avoir parcouru moins de 1km.
mais cela ne m'arrange pas (Là je croise Oliv', Vincianne et Benji en plein footing).

2°km : Pas vu, pas pris...
Là je double une fille de Chaville et j'en déduis que c'est la 1° puisqu'elle est accompagnée d'une moto. Celle-ci m'accompagnera à présent durant tout le parcours!

3°km : 11'22"20.
RAS, je me dis seulement qu'il ne faut pas lâcher : mon but étant de passer en 11'30, j'ai peut-être ralenti entre le km1 et km2 donc faut maintenir l'allure (je recroise les 2 cliques de supporters, YES et merci!).

4°km : 3'44"52. Je dois vous dire que je ne regarde jamais mon temps total durant la course mais uniquement mes km histoire de savoir si je suis régulière. Comme cela, c'est la surprise à l'arrivée (et puis cette méthode me permet de me vider l'esprit durant la course en faisant de petits calculs!).
Soit 15'06"72

5°km : Pas vu mais la moto accompagnatrice se met à partir de ce moment à m'encourager tout en me donnant mes temps intermédiaires... Tout comme j'aime.
Donc 18'56" qu'ils me disent soit 3'50".
C'est à partir de ce moment là que je sais que je peux battre mon record et que les 38'30" sont dans les jambes car je ne ressens pas de gros coup de barre.
500m plus loin, je commence à ressentir ce que j'appelle le vrai rythme 10km; les aficionados de la distance me comprendront certainement : ETRE SUR LE FIL DU RASOIR, SAVOIR TENIR RESTER AU CONTACT DES AUTRES DEVIENT PLUS DUR, MAIS SI L'ON VEUT, ON PEUT...MAIS ATTENTION, VEILLER A NE PAS SE GRILLER...

6°km : ???? Et oui, encore. Toujours même sensation; tenir, tenir malgré un léger vent de face, mais tout se joue entre les 5&7km.

7°km : 3'50" m'annonce la moto, elle rajoute, aller on ne lâche pas et un tilt : "Attention, la deuxième n'est pas loin derrière".
Virage en épingle, belle ligne droite à l'horizon et vent dans le dos... Ca remotive surtout quand on sait que l'on a le feu aux fesses (j'apprendrai à l'arrivée que le loup était ma comparse de club, Heydi!).

8°km : ?
km 6+7+8 = 11'26"50
km8: 30'22"


9°km : 3'48"74 : Quand je passe sous l'arche du dernier km qui indique le chrono total, c'est à ce moment là que je me dis que j'ai un coup à jouer: je vois 33'59".
Bref calcul, je n'y crois pas même en faisant 4'00" je PUL-VE-RI-SE mon RECORD et fais 38'00".. Et puis tout s'embrouille, je souffre, et me dis non, soyons logique, c'est plutôt 38'30 je vais faire si je coure en 4'00"/km.
Il me faut suivre les coureurs qui en ont encore sous le pieds, je vois un petit jeune de St Maur devant moi, je pense piste, je me dis je dois le bouffer, c'est fais, YES...
Dernier virage, je vois le chrono, l'arrivée..; Ca y est 37'43"...
km10 : 3'40"62
Je suis arrivée jusqu'au bout... Et vous êtes-vous arrivés au bout de ce récit fleuve? Si oui, je vous tire mon chapeau!

MC

Parmi ces jeunes ouvrières de la couture et de la mode, la 1°; Jeanne Cheminel ( modiste) remportera ce 12km en 1h10 devant   Louise  et Lucy respectivement  giletière &  couturière.
Parmi ces jeunes ouvrières de la couture et de la mode, la 1°; Jeanne Cheminel ( modiste) remportera ce 12km en 1h10 devant Louise et Lucy respectivement giletière & couturière.
RESUME POUR LES PLUS PRESSES...
KM1+2+3 :............11'22"20 (a priori 3'45 au km1)
KM4 : 3'44"52........15'16"12
KM5 : 3'40"..........18'56"
KM6 : 3'38"..........
KM7 : 3'48" (11'26"50 sur les km5-6-7)
KM8 : 3'38"63
KM9 : 3'48"74
KM10 : 3'40"63.........37'41"22... 37'43" officiel

Donc léger negative split : 18'56" / 18'47"

Costumes de ville avec chapeau, voilette, ombrelle, cotoyaient les culottes de cycliste, mais la majorité avait adapté leur jupe classique.
Costumes de ville avec chapeau, voilette, ombrelle, cotoyaient les culottes de cycliste, mais la majorité avait adapté leur jupe classique.

Rédigé par MC le Lundi 4 Février 2008





À L'AFFICHE

44es Foulées de Malakoff

44es Foulées de Malakoff
Reglement
Renseignements prochainement sur :
www.topchrono.biz












LES NEWS

Corrida d'Issy-les-Moulineaux

17/12/2017 - Hervé Meraville

Téléthon 2017

15/12/2017 - Jean-Jacques Jacquet

Ekiden : les records du club

04/12/2017 - Frédéric Guillot

Cross du Stade Français

04/12/2017 - Gérald Lombion

PLAN DECEMBRE 2017

04/12/2017 - Frédéric Guillot

Foulée Vénissiane 2017

20/11/2017 - Jimmy Aubin