USM Malakoff  - Athlétisme

MONTARGIS, OU LA 'BREVE' D'UN SEMI



1h27'06 (pas seulement) de bonheur!
1h27'06 (pas seulement) de bonheur!
Ca-y-est, c'est fait.
Mon premier vrai semi à Montargis!
Je vous conte rapidement la grande aventure (ben oui, un semi pour Moa c'est déjà ben GRAND).
Comme prévu... Depuis 1 semaine... Nous avions rendez-vous à 7h45 direction Montargis, le départ de la course se faisant à 10h00, cela semblait être bien assez large...
C'était sans compter le léger retard de départ (mea culpa pour les 5'00) & la pause pipi-café (indispensable dès que l'on prend l'autoroute... même pour 100 bornes, peut-être le plaisir de rencontrer quelques routiers, allez savoir?!).
Là, nous n'y avons rencontré qu'un chauffeur de car Savoyard qui rentrait dans sa contrée natale... Il nous a d'ailleurs proposé le voyage... Le choix fut dur ; la foret de Daucourt ou la Savoie / le semi ou le ski.
Cesse de rêver on a remis les gaz sur Montargis car il était déjà 9h00 passées... et il restait 35km...
Après 20'00 de trajet pimentée par une tentative inavouée du chauffeur de ne pas nous faire courir (il s'est engagé en sens interdit face à une ribambelle de voitures), nous nous trouvons une place en face du stade, payons et retirons les dossards. Il nous reste 20'00 pour nous nous épingler, trouver la ligne de départ, repérer l'arrivée et entamer 2-3 ligne droites (autant dire un échauffement de pro!).
Ca-y-est les secondes sont comptées, je me trouve une petite place devant entre 2 aisselles viriles (vivement le départ, je ne vais pas tenir l'apnée longtemps), j'en profite pour zyeuter mes "adversaires" potentielles. C'est vite vu, j'entends 2 gars murmurer "...celle-ci elle a le record de l'épreuve alors si tu veux la suivre c'est dans les 1h20 qu'il faut compter..").
De toute façon je suis là pour battre MES PERF, NA!

1h28'30 étant mon adversaire principale.

1h28 ma partenaire de galère!, soit 4'10/km.

10h00 pétantes et le départ est donné.

Dès les 200 premiers mètres Alain notre chauffeur kamikaze(qui vise 1h26) me passe. Normal.
KM1 : 4'00" (faux plat montant)
Là j'entends un "c'est pas un peu trop vite" : je me rend compte que les 2 Christophe me filent le train.
KM2 : 4'00"
Je pensais avoir ralentis l'allure, il n'en n'est rien. Une fille d'Orléans se trouve 50m devant.
KM3 : 4'06"
Un petite black me double alors. Une vétérane qui n'a l'air de rien mais maintiendra son allure jusqu'à la fin pour finir 2° en 1h25.
KM4 : 4'11
Ca-y-est j'ai mon allure, mais faut pas faiblir.
Un Christophe me passe avec une facilité déconcertante...
KM5 : 20'37 si je me souviens bien
Puis le km filent à peu près à la même allure, je me colle derrière un grand gars tout de rouge vêtu avec une belle allure marathonienne (petites foulées économiques), mais il choisit de tenter de rejoindre un groupe qui vise plutôt les 4'00"/km.
Je me retrouve avec un autre jeune homme, mais là j'ai du mal à trouver une allure, je tente de prendre le relais, il accélère, tente de le doubler, idem... Puis il ralentit quand je me rabats derrière... C'est mal barré.
On double un gars qui commence à me taper la discut' ; "j'crois bien que je suis parti trop vite../ M M de la tete de ma part/
"Et Toi" / Moi aussi/ (ca-y-est, me direz-vous, vous avez trouvé un moment ou je ne parle pas!)/ "... Sur les Bases d'1h26"" MM/ "Et toi" / 7-8. Gentil le monsieur au demeurant, mais là c'était pas le moment, il craquera au km15.
KM10 : 40'58
J'avais prévu 41'40", ça fait une sacrée avance tout ça, mais je sais que rien est joué et après l'euphorie de la mi'course, on entame le second tour par cette longue ligne droite en faux plat montant... Ça rame, Ca rame, ça patine même.
Je ne vous dit pas tout ce qui me passe par la tète entre ces 10-11-12-13km, mais raz-la-casquette, le ravito arrive, le gars me colle toujours les basqu' un autre arrive, me double au ravito donc pas de ravito pour moi, MERCI MONSIEUR (je ne demande pas de galanterie en course, mais un minimum de savoir vivre, c'était le coup de gueule de la course!).
KM 13 : 4'20" AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!
Bouge tes fesses MC, ça redescend un peu, y'a le gars en Rouge (Monsieur belle foulée éco) donc coup d'accélération pour semer l'autre devant moi, qui me suis tout de même, mais sans réussir à me doubler, et j'aide donc mon petit groupe à recoller. (C'était tout de même du pile ou face ; pas envie de me griller).
Les KM se suivent et se ressemblent mais c'est dur et dans ma tète je me dis "tiens jusqu'au 19° après ça descends et puis c'est la piste).
Je rattrape Christophe qui m'encourage... a ne pas le suivre!
4'12 / 4'15 / 4'16
Ravito
Ça descend donc je relance & à partir de là je suis vraiment toute seule.
3'58 / 4'06 / 4'05.
Je tiens la descente, il me reste 1,095, Alain est devant, il me sert de point de mire mais je sais bien qu'il est trop loin pour espérer l'atteindre.
KM 20 à 21,095 : 4'14"

Bâché en 1h27'06, 4 scratch, 2°SF

Récup pieds nus après avoir dégommé la brioche bien méritée!

Rédigé par MC le Mercredi 14 Mars 2007





À L'AFFICHE

44es Foulées de Malakoff

44es Foulées de Malakoff
Renseignements prochainement sur TopChrono.










LES NEWS

Kinder day

05/10/2017 - Gérald Lombion

PLAN OCTOBRE 2017

03/10/2017 - Gérald Lombion

Championnats de France d'Ekiden à Liévin

26/09/2017 - Florence Assibat